Partagez !
Share On Facebook

Aikido Tai Chi Yoga Pilates Capoeira Kempo Bruxelles / Un nouvel an Chinois

 

Aikido Taichi Yoga Pilates capoeira Bruxelles / image 239

 

Photo rare d’un dignitaire lors d’une rituel sacrificiel officiel

au Temple du Ciel à Péking le 23 décembre 1913

 

 

 

Extrait amusant de  : LA CHINE FAMILIÈRE ET GALANTE, par Jules ARÈNE (1850-1903), édité chez G. Charpentier et Cie, éditeurs, Paris, 1883 (2e édition). IV+IV+290 pages. Première édition 1876.

 

 

 

Shanghai, le premier jour de la première lune

Ma chère cousine,Aikido Tai Chi Chuan Yoga Capoeira

 

Ce matin, le gros Toutchin est venu, comme d’habitude, dans ma chambre. Il a allumé un grand feu de charbon de terre du Japon, approché de mon lit en bois incrusté de Ningpo une petite table, et posé sur cette table la tasse en fine porcelaine et la théière où fume un thé exquis, le même que l’on boit au palais impérial, thé doré comme du champagne, agréablement amer et aromatisé par un mélange savant de certaines fleurs. Puis, me voyant ouvrir un œil, il m’a salué plus profondément et plus cérémonieusement que de coutume :

 

Shin shii ! shin shii ! nouveau bonheur ! nouveau bonheur !Aikido Tai Chi Chuan Yoga Capoeira

 

Horrible réveil, chère cousine, c’était le premier jour de la première lune, c’était le nouvel an chinois ! Les boutiques sont fermées ; les bons Chinois vaguent dans les rues, en chaise ou à pied, tous coiffés du chapeau d’hiver, tous vêtus de somptueuses fourrures, la plupart louées pour la circonstance. Ils portent à la main d’énormes cartes de visite rouges ; et, lorsqu’ils se rencontrent, je les vois s’incliner presque jusqu’à terre, se saluant de leurs poings unis avec le mouvement automatique des sonneurs de cloche.

 

Il me va donc falloir, comme l’an passé, épuiser jusqu’à la lie l’inépuisable calice du cérémonial de l’Empire du milieu ! demander, tout le long du jour, aux autorités, leur noble âge, le nombre de leurs nobles fils, et m’informer de la noble santé de leurs nobles femmes ! Eux me répondront par les formules convenues : que leur humble moitié se porte bien, et que leurs petits chiens, ce sont leurs fils, se portent bien aussi.

 

Une collation pareille à celle de tous les ans sera servie. Nous ferons l’éloge de la cuisine chinoise, les Chinois célébreront les mérites de la cuisine française. On parlera du temps, des pivoines et des chrysanthèmes ! et, au dessert, j’offrirai au mandarin militaire des dragées en papillote, que le bon guerrier, trop poli et trop fier pour s’informer, avalera avec leur papier bleu et rose, sans même faire grâce aux devises ni aux pétards. Puis viendra l’échange obligé de cadeaux. Mais que ce mot cadeau, chère cousine, ne fasse pas trotter votre imagination de femme ; ne comptez pas que votre cousin puisse, parmi ceux qu’il recevra choisir pour vous quelques-uns de ces jolis riens, bibelots ou étoffes, que les Parisiennes aiment tant.Aikido Tai Chi Chuan Yoga Capoeira

 

Voici les présents que la grande Chine fait en ma personne à la grande Europe :

 

Deux moutons qui bêlent dans l’antichambre, douze canards, douze poulets garrottés comme des criminels et protestant à plein bec contre cette mode de cadeaux vivants, plus deux énormes jarres d’une infâme eau-de-vie de grains qui s’appelle précieux vin de Chao-chin, et, suprême plaisanterie, les inévitables jambons de cérémonie, jambons momifiés sous une triple couche de vernis et de laque luisante, juifs-errants des jambons, reçus d’une main pour être aussitôt donnés de l’autre, et qui se promènent ainsi, toujours intacts et toujours les mêmes, depuis la dynastie des Han.

 

Comment faire, chère cousine ? que vous envoyer ? Tous les magasins sont fermés et le paquebot va partir. Vous vous contenterez pour cette année de ce paquet de fruits confits : oranges, gingembre et pamplemousses ; et, comme les petites feuilles de fin papier de soie, couvertes de caractères bizarres, dont je les enveloppe pour plus de hâte exciteront certainement votre curiosité, je vous en envoie la traduction faite à votre intention à mes heures de loisir. C’est un livret qui s’offre ici aux demoiselles. Vous y apprendrez, entre autres choses, au cas où vous voudriez vous faire Chinoise, comme votre infortuné cousin s’est fait Chinois, quels seraient vos devoirs envers la deuxième et la troisième femme de votre futur mari.

 

Dix mille bonheurs !

Votre cousin.

 


 

 

Imprimer Imprimer Envoyer par email Envoyer par email

Cours et Professeur

Articles & textes

Hatha Yoga Pradipika / Chapitre 2 / suite

Partagez !
Share On Facebook

 

Comme un lion, un éléphant, un tigre ne peuvent être domptés que très progressivement, de la même façon doit-on faire avec le Prâna, autrement il détruit celui qui le pratique… Suite de la Hatha Yoga Pradipika, sanskrit, traductions anglaise et française…suivre le lien

La vîna et la musique hindoustanie…

Partagez !
Share On Facebook

 

En amont du chevalet, un oiseau. Un paon ? Un cygne ? L’un ou l’autre : selon les instruments, c’est ainsi qu’est représentée Sarasvati, déesse hindoue de la sagesse et du savoir, et épouse de Brahma….suivre le lien pour cet article sur le vîna et la musique hindoustanie.

Ambivalence des lieux au Japon….

Partagez !
Share On Facebook

 

Le pont, sans parler de sa beauté plastique, est un lieu d’apparition d’individus qui le franchissent ou qui s’y arrêtent. Son destin est peut-être d’accomplir un charme…Extraits d’un texte passionannt sur les dispositifs de proximité entre eau et surfaces solides au Japon… suivre le lien

Les arts de la chambre chez Ge Hong….

Partagez !
Share On Facebook

 

Quand on recueille le liquide divin sur la pourtre d’or et que l’oiseau paré lève la tête et crie, la longue vallée s’emplit et les trames se mêlent…“Nouvel article pour savoir comment devenir immortel. Suivre le lien….

A woman’s incantation against her rival….

Partagez !
Share On Facebook

 

Encore issus de l’Atharvaveda, à la demande générale, voici de nouveaux charmes pour gérer l’amour. Prenez donc des trains, mentez éffrontément, ayez des montagnes de questions, et si vous voyez un acrobate, sachez que c’est fini. Il vous restera des kilomètres de vies en rose. A woman’s incantation against her rival, Charm for depriving a man of his virility….suivez le lien...

Promenade dans la ville tartar….

Partagez !
Share On Facebook

 

De ce point élevé, le regard plane sur la ville, dont, alors seulement, on comprend toute l’immensité ; vue ainsi, elle paraît bien plus à son avantage. La colossale muraille se profile en ligne droite, à perte de vue, tandis qu’à nos pieds les toits des maisons basses disparaissent en partie sous les arbres d’une infinité de petits jardins, … Suivons Edmond Cotteau en 1881 dans Péking…

Choisir un saké…..

Partagez !
Share On Facebook

 

Tout ce qu’il faut savoir pour s’y retrouver au moment de choisir un saké et repérer les informations sur les étiquettes au restaurant où dans un magasin sans savoir lire le japonais…suivre le lien…

Voyage au coeur du harem …(5)

Partagez !
Share On Facebook

 

Cinquième partie et suite du récit plein d’enseignements de Jehan d’Ivray, qui disait peut-être vrai, sur sa vie en harem au Caire à la fin du 19ème siècle….suivre le lien…

Les 5 veilles de l’opium…

Partagez !
Share On Facebook

 

Extrait de “Péking et le Nord de la Chine” (1873). Premier extrait sur ce fléau, soigneusement entretenu par les puissances anglaise et française au 19ème siècle, pour en tirer de juteux profits et pour saper les dernières énergies de l’empire chinois finissant. Suivre le lien…

Comment les vieux boucs deviennent singes…

Partagez !
Share On Facebook

Tai Chi Chuan Bruxelles / Lie Tseu (5)

 

Comment les courges, en pourrissant, produisent des poissons,  les vieux poireaux deviennent lièvres et les vieux boucs deviennent singes, comment le sang humain se transforme en farfadets…extrait du Lie Zi (Lie Tseu)...suivre le lien

Charmes pour attiser l’amour d’un homme….

Partagez !
Share On Facebook

intouchable 1980

 

Trois charmes issus de l’Atharva Veda, d’il y a  3000 ans environ. Vous essayerez, à vos risques et périls. Plus tard nous vous ferons connaître ceux pour s’en guérir ou encore pour attiser la passion d’une femme…suivre le lien…

… et celui d’une femme….

Partagez !
Share On Facebook

 

All her thoughts do ye, O Mitra and Varuna, drive out of her! Then, having deprived her of her will, put her into my power alone!…follow the link...

Le lieu où s’ébat l’homme véritable…

Partagez !
Share On Facebook


Zhang tete

 

 ….Le corps comme du bois sec, le cœur comme de la cendre morte, il oublie ses cinq viscères, et amenuise son corps. Sans apprendre, il sait ; sans regarder, il voit ; sans agir, il accomplit ; sans s’y appliquer, il discerne. C’est sur impulsion qu’il répond, sollicité qu’il se meut .suivre le lien…

Que faire d’un homme froid ?….

Partagez !
Share On Facebook

 

Que faire d’un homme froid ? Fong‑sien le sait, elle. Suivez le lien….

Hitoire de la Capoeira….

Partagez !
Share On Facebook

Capeira Bruxelles / berimbau

 

Récit de l’histoire de la Capoeira. A lire avant de venir suivre le cours de Niltinho. Suivre le lien….

Acte & détachement…

Partagez !
Share On Facebook

 

Au contraire du renoncement aux actes, orientation majeure dans l’Hindouisme et le Boudhisme, l’enseignement de la Bhagavdgitâ invite à ne pas renoncer aux actes mais à introduire le détachement dans l’acte, c’est-à-dire à y refaire circuler du vide et de l’hypothétique….suivre le lien…

Les ongles longs des chinois….

Partagez !
Share On Facebook

 

Le croiriez-vous ? : le seul ongle taillé est laissé tel quel pour se gratter. On est soulagé….suivre le lien.

Hitting hands….

Partagez !
Share On Facebook

Tai Chi Chuan Bruxelles / Wu-Yu-Xiang

 

The intent and qi should change actively, it should be round and lively, that is what is called ‘be mindful of the insubstantial and substantial changes. L’enseignement précieux et rare du vénéré et barbu Maître Li I Yu. Suivre le lien…

Your body is my body….

Partagez !
Share On Facebook

Bharata Natyam / Danseuse 2

 

Présentation & extraits (en anglais) de la poésie Telugu ancienne, chantée entre autre par les Devadaci dans les temples. Poésie de dévotion (bhakti) au Dieu par la voie d’un érotisme délicat et puissant…suivre le lien....

Et aspirons du ciel le parfum divin….

Partagez !
Share On Facebook

Tai Chi Bruxelles / Wang Fu  (Chinese 1362-1416)

 

Quelques poésies légères et mélancoliques de l’époque des Tang. Suivez le lien….

Ichi-go, ichi-e….

Partagez !
Share On Facebook

 

Ichi-go, ichi-e. L’impermanence n’est que la permanence de la surprise. Lire l’article sur le “chanoyu” (cérémonie de thé) suivi par nos commentaires… 

Devancer l’aurore comme les oiseaux….

Partagez !
Share On Facebook

 

Vous deux qui allez en avant, qui êtes nés les premiers, qui avez un éclat surprenant, je vous célèbre par la voix et certes aussi par la mortification ; vous deux , êtres éternels, divins, qui devancez l’aurore comme des oiseaux ; vous deux, exempts de passions, exempts d’orgueil, qui laissez derrière vous les êtres divers…..suivre le lien

Iyengar, le yoga, l’Inde et le monde…

Partagez !
Share On Facebook

 

Interview de BKS Iyengar : où l’on apprend que nul ne l’égale, que les français sont de bon élèves et qu’il faut mourir sans pensée… suivre le lien…

Le choix du mot jûdô ou le goût de la morale….

Partagez !
Share On Facebook

 

Extrait d’un article traitant du passage du jûjutsu au jûdô à la fin du 19ème siècle ….suivre le lien…

Les conseils de Yang Chen Fu…

Partagez !
Share On Facebook

 

Tai chi Chuan Bruxelles / Yang Chen Fu

 

Les judicieux conseils de Yang Chen Fu, représentant notable de la famille Yang, comme sont nom l’indique… suiver le lien…

Generated in 0.33900380134583 seconds.
Maintenu par De Visu - Internet